Pierre-Laurent Aimard

Reconnu comme un personnage clé de la musique de notre temps et comme interprète unique du répertoire pour piano de tous les temps, Pierre-Laurent Aimard mène une carrière de renommée internationale. Visionnaire musical et artiste pionnier, il a reçu le prestigieux prix international Ernst von Siemens Music Award 2017, récompensant une vie consacrée au service de la musique.

Pierre-Laurent Aimard se produit chaque saison dans le monde entier avec de grands orchestres sous la direction de Esa-Pekka Salonen, Peter Eötvös, Sir Simon Rattle et Vladimir Jurowski. Il a été invité à présider, diriger et jouer dans plusieurs résidences, avec des projets à Carnegie Hall, au Lincoln Center de New York, au Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Berlin, au Alte Oper de Francfort, au Festival de Lucerne, au Mozarteum de Salzbourg, à la Cité de la Musique à Paris, au festival de Tanglewood et au Southbank Centre de Londres. Il a été directeur artistique du festival d'Aldeburgh de 2009 à 2016 ; sa dernière saison a été marquée par une performance du Catalogue d’oiseaux de Messiaen avec des concerts programmés de l’aube à minuit.

Cette saison, Pierre-Laurent Aimard poursuit ses trois années de résidence au Southbank Centre, organisant tout un week-end consacré à la musique de Stockhausen. Projet phare célébrant l'évolution du pianisme conventionnel, il le présente également aux festivals de Lucerne et de Berlin. En tant qu'artiste en résidence au Concertgebouw royal cette saison, il se produit avec l'orchestre au Washington Center for Performing Arts et à Naples. Il est également résident au Festival international d'Édimbourg et au Konzerthaus Vienna. Parmi les autres moments forts, vous trouverez des récitals à Elbphilharmonie Hamburg et au Tchaïkovski Concert Hall Moscow, le Catalogue d'oiseaux complet de Messiaen à Francfort, des représentations des emblématiques Variations Goldberg à la Philharmonie de Paris, à l'Auditorium de Lyon, au Walt Disney Concert Hall de Los Angeles et au Herkulessaal der Residenz à Munich et au Palais des Beaux Arts où il est portraitiste cette saison. Une tournée de récital dédiée au modernisme classique et centrée sur la première américaine du clavier Keyboard Engine de Sir Harrison Birtwistle, composé pour lui et Stefanovich, verra le duo se produire au Carnegie Hall et à Chicago. Les représentations orchestrales comprennent des concerts au Teatro alla Scala avec l'orchestre Sinfonica Nazionale della Rai, l'Orchestre symphonique de San Francisco, l'OSR, l'Orchestre Tonhalle de Zurich, l'Orchestre philharmonique tchèque et une tournée en Allemagne et en Belgique avec l'Orchestre de chambre de l'Europe, pour ne mentionner que ceux-ci.

Il collabore étroitement avec de nombreux compositeurs renommés, notamment Ligeti, Kurtág, Stockhausen, Carter, Boulez et George Benjamin. Les dernières saisons ont inclus les premières mondiales du concerto pour piano Responses etSweet disorder and the carefully carelessde Harrison Birtwistle ; ainsi que la dernière pièce de Carter Epigrams pour piano, violoncelle et violon, écrite pour Pierre-Laurent Aimard. Grâce à sa chaire à la Hochschule Köln et à de nombreuses séries de conférences et d'ateliers de concert dans le monde entier, il jette une lumière inspirante et très personnelle sur la musique de toutes les époques.


Pierre-Laurent a réalisé de nombreux enregistrements très réussis. En 2017, il a signé un contrat exclusif avec Pentatone Records. Son premier enregistrement complet du Catalogue d’oiseaux, publié au printemps 2018, a été salué par la critique et le public du monde entier et a reçu de nombreux prix, dont le prestigieux prix du critique de musique allemand «Preis der deutsche Schallplattenkritik». En 2018, il a reçu le prix du jury du BBC Music Magazine pour son récent enregistrement chez Elliott Carter. Au cours des dernières années, Pierre-Laurent a reçu un Grammy Award en 2005 pour son enregistrement de la sonate et chanson Concord d'Ives. Il a également reçu le prix honorifique allemand Schallplattenkritik en 2009. Son récent enregistrement de Murail et Benjamin avec le Bayerischer Rundfunk a remporté le prix Gramophone 2017 dans la catégorie contemporaine.