Stefan Vladar, direction et piano

Grand voyageur, Mendelssohn fut très impressionné par les paysages écossais qu’il s’attacha à décrire en musique. Summum de son art l’Ouverture des Hébrides est un miracle de magie musicale décrivant le mystère et la sauvagerie des grottes basaltiques de Staffa. Brahms aurait tout donné pour l’avoir composée. Dédiée à la reine Victoria, marraine de notre vénérable salle genevoise, la Symphonie Écossaise évoque plutôt le romantisme des romans historiques de Walter Scott. Écrit en 1795 par Beethoven pour son usage personnel à l’époque où il était un jeune virtuose à la mode, le Concerto No 2 laisse déjà entrevoir la force singulière qu’il donnera plus tard à son langage musical.

Félix Mendelssohn

Les Hébrides, ouverture en si mineur op. 26

Ludwig van Beethoven

Concerto pour piano et orchestre N° 2 en si bémol majeur op. 19

Félix Mendelssohn

Symphonie N° 3 en la mineur op. 56, dite "Ecossaise"
jeudi 7 mai Victoria Hall — 20h00 Appassionato Acheter des billets Orchestre de Chambre de Lausanne