Wilhem Latchoumia

Singulier pianiste que Wilhem Latchoumia : il sert la création contemporaine et le grand répertoire avec autant de bonheur et de charisme. Concevoir des programmes sortant des sentiers battus, telle est la signature du musicien français, qui marque les esprits par sa capacité à instaurer d’emblée une jubilatoire connivence avec le public.
En France, Wilhem Latchoumia se produit régulièrement à Paris (Auditorium de Radio France, Théâtre des Bouffes du Nord, Opéra Comique, Cité de la Musique, Auditorium du Musée d’Orsay), au Théâtre d’Orléans, mais aussi au Capitole de Toulouse, ainsi qu’à la Fondation Royaumont. Il est l’invité de festivals internationaux tels que le Printemps des Arts de Monte Carlo, Piano aux Jacobins à Toulouse, La Roque d’Anthéron, Festival international Musica de Strasbourg, Format Raisins et Messiaen au pays de la Meije, le Lille Piano(s) Festival...
A l’étranger, le public a pu l’entendre au Barbican Centre de Londres, à la Salle Philharmonique de Liège, au BOZAR Bruxelles et au Concertgebouw de Bruges, mais aussi aux USA, en Chine... Wilhem Latchoumia se produit également en soliste avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de Lyon, les orchestres philharmoniques de Liège, Séoul, ainsi qu’avec l’orchestre du Teatro Colón, le Tokyo Sinfonietta ....
Le goût de Wilhem Latchoumia pour la création contemporaine lui vaut les faveurs de compositeurs tels que P. Boulez, G. Amy, G. Pesson, P. Hersant, J. Harvey, P. Jodlowski, K. Naegelen, F. Filidei, F. Bedrossian... Il est l’instigateur et l’interprète de créations en référence à Daughters of the lonesome Isle de J. Cage. Il aime également prendre part à des projets chorégraphiques [Rosas (Achterland), la compagnie d’A.T. de Keersmaeker].
Le CD «Extase Maxima» (2014) inaugure sa collaboration avec le label La Dolce Volta. Consacré à Wagner et ses transcripteurs. Récompensé par un Choc de «Classica» et un Maestro de «Pianiste», il faisait suite à deux opus particulièrement salués par la critique : «Piano & electronic sounds» (Sisyphe), récompensé par un Choc du «Monde de la Musique», et «Impressoes» (Sony BMG/RCA), consacré à Villa-Lobos, auquel ont été décernés un Choc du «Monde de la Musique», un Diapason d’or et le titre de «meilleur enregistrement» par la revue «Audio Clásica». Il sort en 2016 un portrait du compositeur Manuel de Falla (La Dolce Volta,) a reçu 5 Diapasons, un Maestro du magazine Pianiste, ainsi que les FFFF de Télérama. 2019 sera consacré à Cendrillon de Prokofiev toujours chez la Dolce Volta.
Wilhem Latchoumia a suivi son cursus musical au CNSMD de Lyon , il fut par la suite élève de Claude Helffer, il a également suivi les masterclasses d’Yvonne Loriod-Messiaen, Pierre-Laurent Aimard & G. Kurtág. Lauréat de la Fondation Hewlett-Packard et du Concours International, Montsalvatge, il a remporté brillamment le Premier Prix au Concours International de Piano d’Orléans 2006.