Arthur Bonzon

Arthur Bonzon étudie les percussions avec son père Claude Bonzon dès son plus jeune âge à Bourg en Bresse, sa ville natale. Il étudie par la suite les enseignements de Michel Gastaud au Conservatoire de Saint-Maur des Fossés à partir de 2009 ainsi que les conseils avisés de Jacques Delécluse, figure emblématique de la percussion française, avant d’intégrer la classe d’Yves Brustaux, Christophe Delannoy, Philippe Spiesser et Claude Gastaldin à la Haute école de musique de Genève en 2011. Diplômé d’un master de Soliste en 2016, c’est cette même année qu’Arthur intègre l’Orchestre de la Suisse Romande en qualité de Timbalier Solo.

Sa formation de Soliste l’a amené à aborder les répertoires les plus exigeants de la percussion contemporaine. C’est d’ailleurs grâce à ce rapport privilégié avec les musiques d’aujourd’hui et la création qu’il travaille avec des compositeurs tels que Michael Jarrell, Philippe Hurel, Philippe Manoury, Pierre Jodlowski, William Blank, Kenji Sakai et est dédicataire de plusieurs oeuvres (Paraphrase (2015), concerto pour Percussion, Electronique et Orchestre de Riyo Kojima; Almost Brocken Music Box III (2016) pour percussion solo et vidéo d’Elvira Garifzyanova) Arthur est membre fondateur du trio de théâtre musical 46°N et cofondateur du Jjaf Percusion Quartet avec lesquels il aspire à développer et faire rayonner les musiques en marge des canons de l’industrie musicale à travers les oeuvres qui leurs sont dédiées (Step (2013) d’Arturo Corrales, Hiru (2015) de Pierre Thoma, San-Ba-Soo (2015) de Riyo Kiojima avec le trio 46°N; Xpositions (2016-2017) de Christian Dachez avec le Jjaf Percussion Quartet).